Après les médicaments, pénurie de vaccins pour nourrissons dans les hôpitaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Après les médicaments, pénurie de vaccins pour nourrissons dans les hôpitaux

Message par djam09 le Lun 30 Aoû - 19:36

e gouvernement poursuit sa politique visant à réduire fortement les dépenses de santé. Illustration de ce choix, durant les sept premiers mois de l’année 2010, la facture d’importation des médicaments a chuté de 16,64% à 124 millions de dollars contre 149 millions durant la même période de 2009, selon les dernières statistiques du Centre de l'informatique et des statistiques des Douanes (CNIS), dévoilées mercredi dernier.

Sur le terrain, les effets de ces mesures se font de plus en plus ressentir chez les malades. Des sources hospitalières ont affirmé, lundi 30 août, à TSA qu’il était presque impossible de trouver un vaccin pour enfant dans les structures de santé publique de la capitale. « Cette pénurie perturbe le programme de vaccination des bébés et nouveaux nés. Si le manque de vaccins persiste, on assistera au retour aux maladies de l’enfance comme la rougeole, la tuberculose », avertit un médecin.

Cette situation n’est pas nouvelle. Depuis plus deux ans, l’Algérie connaît des pénuries fréquentes de vaccins pour bébés. Les ruptures de stocks, le manque de coordination entre les structures de santé et l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA), chargé d’importer ces vaccins, et la décision du gouvernement de couper dans le budget réservé à la santé, en réduisant les importations de médicaments sont les principaux facteurs à l’origine de ces pénuries.

Le manque de vaccins dans les structures de santé publique oblige les parents à se tourner vers le privé pour faire vacciner leurs enfants au prix fort. L’Institut Pasteur d’Algérie (IPA) a annoncé en mai dernier sa décision d’acquérir trois millions de doses de vaccins contre l’hépatite B auprès de Serum institut of India (SII). On ignore si ces quantités ont été réceptionnées.


Cette pénurie de vaccins pour nourrissons vient s’ajouter à celles de plusieurs médicaments. Dans les pharmacies, de nombreux médicaments manquent et les malades se trouvent souvent dans l’obligation de renoncer à leurs traitements ou de les acquérir à l’étranger. Cette pénurie est provoquée par l’instauration du Crédit documentaire (Credoc) comme unique moyen de paiement des importations mais aussi par le refus du ministère de la Santé de signer des autorisations d’importation de quantités de supplémentaires de médicaments. Une attitude qui s’explique par le souci des autorités de réduire les importations.
tsa

_________________
la valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donne pour les autres
avatar
djam09

Messages : 5101
Date d'inscription : 13/06/2010
Age : 91
Localisation : la ou je suis actuellement

Revenir en haut Aller en bas

Re: Après les médicaments, pénurie de vaccins pour nourrissons dans les hôpitaux

Message par tiliwy le Lun 30 Aoû - 22:24

eh oui
le ministere de la santé est devenu un "clinique"
on a vu des medecins defilés
des economistes
et le resultat
il nya
ni medecine en tant que susteme fiable
ni vraie economie--comprendre moins de malades
avatar
tiliwy

Messages : 468
Date d'inscription : 19/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum