ce qui annule le jeûne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ce qui annule le jeûne

Message par djam09 le Dim 8 Aoû - 10:49

Le jeûne est annulé par :

1 - L'arrivée dans l'estomac d'un liquide par le nez, l'oeil ou l'oreille (gouttes), par l'anus ou par le sexe de la femme (lavement).

2 - Tout ce qui parvient à l'estomac à la suite d'un rinçage exagéré de la bouche, d'une aspiration de l'eau pendant les ablutions.

3 - L'émission de sperme suscitée par le regard continu, ou l'imagination, par le baiser ou le toucher.

4 - Le vomissement provoqué.

Le Prophète a dit

Qui vomit volontairement, doit refaire son jeûne.

5 - Le jeûne est annulé également en cas de contrainte à manger, à boire ou à accomplir l'acte sexuel.

6 - Boire et manger, croyant qu'il est encore nuit, puis il se révèle le contraire.

7 - Boire et manger en pensant que la nuit est tombée, alors qu'il fait encore jour.

8 - Boire et manger par mégarde ou par oubli, puis continuer de le faire, pensant que, le jeûne étant rompu, on n'est alors plus obligé de l'observer.

Or il est dans ce cas nécessaire de poursuivre le jeûne ! En effet, le prophète Mohammad a dit :

Quand celui qui jeûne boit ou mange par mégarde, qu'il poursuive son jeûne.
C'est Dieu qui l'a nourri et qui lui a donné à boire. (Recueils de Boukhari et Mouslim)

9 - Avaler un solide, non nourrisant, tel que perle ou ficelle.

Ibnou Abbas dit : Le jeûne est annulé par ce qui entre et non par ce qui sort. (Ben Abou Choaïb)

C'est-à-dire par ce qui arrive à l'estomac, et non par ce qui sort du corps tel que sang et matières vomies.

10 - L'intention de rompre le jeûne, même sans boire ni manger.

1l - Renier sa foi annule aussi le jeûne, même si on y retourne.

Dieu dit :

Si Jamais tu donnes un associé à Dieu, tu seras privé du bénéfice de tes oeuvres et tu seras perdant. (Coran, 29 - Les Groupes - 65)


Tous ces actes annulent le jeûne et obligent à le refaire sans toutefois exiger de réparation expiatoire.

L'expiation est nécessaire en deux cas

1 - Dans le cas d'un rapport sexuel volontaire, sans contrainte.

Abou Horéra rapporte ce qui suit :

Un homme vint trouver le Prophète (sur lui la bénédiction et la paix) :

- Me voici perdu !
- Qu'est-ce qui te fait perdre ? lui dit le Prophète .
- J'ai usé de ma femme en Ramadan, répondit l'homme.
- Trouves-tu de quoi affranchir un esclave ?, lui dit-il.
- Non dit l'homme !
- Trouves-tu de quoi nourrir 60 pauvres ? dit le Prophète .
- Non plus, dit-il.
L'homme s'assit. A ce moment on apporta un grand panier de dattes au Prophète
- Prends ces dattes et distribue-les aux pauvres, lui dit-il.
- A qui les donner, y a-t-il de plus dénués que moi répondit l'homme.
Le Prophète fit un large sourire et dit
- Va les donner à ta famille ! (Recueils de Boukhari et Mouslim)

2 - Dans le cas de boire et de manger sans motif valable, le jeûne est annulé et exige une expiation d'après Abou Hanifa et Malek qui la justifient par ce qui suit :

Un homme vint dire au Prophète :

J'ai rompu volontairement mon jeûne!
Le Prophète lui ordonna d'affranchir un esclave, ou de jeûner deux mois consécutifs, ou de donner à manger à soixante pauvres.




Actes autorisés pendant le jeûne [retourner au sommaire]

Il est permis :

De se frotter les dents avec une branche d'" Arak " ou "Siwak", sorte de dentifrice naturel.
De se rafraîchir avec de l'eau froide quand il fait chaud, soit en se baignant, soit en s'en aspergeant.
De boire, manger et d'avoir des rapports conjugaux pendant les nuits de Ramadan.
De voyager, pendant Ramadan, dans un but exempt de péché, même en sachant que ce voyage nécessiterait la rupture du jeûne.
De se faire soigner par toute sorte de médicament licite, à condition qu'il n'atteigne pas l'estomac, tel qu'injection faite pour le soin et non pour la nourriture.
De mâcher un aliment pour un bébé qui ne peut s'en passer et qui ne trouve pas une autre personne pour le servir. Néanmoins, il faut se garder d'en avaler.
De se parfumer ou encenser ses habits.
Tous ces actes sont autorisés, car rien n'a été signalé pour les déconseiller.


Actes excusables en période de jeûne [retourner au sommaire]

Il est toléré :

1 - D'avaler sa propre salive, même abondante.

2 - De vomir involontairement des aliments ou des humeurs à condition, qu'une fois arrivés à la bouche, de n'en rien retourner à l'estomac.

3 - D'avaler une mouche malgré soi, et sans le vouloir.

4 - De subir l'effet de la poussière de la rue, des usines, de la fumée des combustibles et de toute vapeur inévitables.

5 - De se trouver le matin en état de « janaba » (à la suite d'un rapport sexuel), même si on passe toute la journée en cet état.

6 - D'émettre du sperme pendant le sommeil. Le hadith déjà cité stipule que la responsabilité de l'enfant, du fou et de l'homme endormi est dégagée.

7 - De boire et de manger par mégarde ou par oubli. L'imam Malek juge qu'il est nécessaire de refaire le jeûne quand il est de caractère obligatoire par précaution et de ne pas le recommencer quand il est surérogatoire.

Le Prophète (sur lui la prière et la paix) a dit

Quand celui qui jeûne boit ou mange par mégarde, qu'il poursuive son jeûne. C'est Dieu qui l'a nourri et qui lui a donné à boire. (Recueils de Boukhari et Mouslim)

Qui rompt son jeûne par mégarde, en Ramadan, n'a pas à le refaire, ni à subir d'expiation. (Recueil de Darakatni)


_________________
la valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donne pour les autres
avatar
djam09

Messages : 5101
Date d'inscription : 13/06/2010
Age : 91
Localisation : la ou je suis actuellement

Revenir en haut Aller en bas

Re: ce qui annule le jeûne

Message par Kenza le Mer 11 Aoû - 3:50

Merci Djam pour cet imminent rappel

saha ramdanek
avatar
Kenza

Messages : 370
Date d'inscription : 20/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum