Fugue des filles et des femmes du domicile familial : un phénomène qui prend de l’ampleur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fugue des filles et des femmes du domicile familial : un phénomène qui prend de l’ampleur

Message par djam09 le Dim 28 Nov - 9:06

Manque d'affection familiale, violence ou harcèlement sexuel de la part des frères ou du père, bassesse au sein de la famille, manque d’éducation, absence des parents et éclatement de la cellule familiale, graves erreurs... Tels sont quelques raisons qui poussent de plus en plus de jeunes filles et des femmes algériennes à fuir leurs domiciles familiaux, une fois dans la rue elles deviennent des proies faciles bêtes humaines qui les exploitent la prostitution…leurs histoires infernales commencent une fois dans la rue.
N.R est une femme de 25 ans. Elle s’est enfuie de chez elle après que son père a tenté de l’agresser sexuellement avec la complicité de sa mère. Une fois dans la rue, elle est tombée entre les griffes de bêtes humaines qui ont abusé d’elle sexuellement. Elle tombe enceinte d’une fille suite à une relation illégale…à vous d’imaginer l’avenir de la petite dans une société sans pitié. Le cas de N.R n’est pas un cas isolé. En effet, des cas similaires sont recensés dans les quatre points du pays. Ces femmes souffrent en silence en l’absence de soutien morale et financier. N.R qui est devenue une proie facile dans une société qui connait une dégradation des valeurs, a contacté une association de protection des femmes, présidée par Nafissa Lahrache. Cette dernière a expliqué au journal Echorouk, qu’elle tente depuis un bout de temps de redonner la confiance à N.R, en plus de prendre en charge sa petite fille. Abordant la question de la fuite des femmes de leurs domiciles familiaux, Nafissa Lahrache a indiqué que ce phénomène a pris des proportions alarmantes ces dernières années. D’où la nécessité, poursuit-t-elle, d’intensifier la sensibilisation des parents et des familles qui restent les premières causes qui poussent de plus en plus de femmes à quitter leurs domiciles. Elle a signalé, en outre, que l’association reçoit quotidiennement des appels de la part de jeunes filles et de femmes en détresse ayant fuies leurs domiciles familiaux. Nafissa Lahrache a expliqué que la violence des parents, l’harcèlement sexuel de la part des proches parents, sont parmi les principales causes qui les poussent à s’enfuir. Les femmes quittent, par ailleurs, leurs domiciles en cas d’erreurs graves telles que la fuite avec un homme. De peur de la réaction de la famille, plusieurs femmes décident de s’enfuir pour échapper à la réaction de la famille. Les crimes d’honneurs et les cas d’inceste ont augmenté ces dernières années en Algérie.

80 % des filles en fugue ont moins de 17 ans.

La présidente du Réseau Wassila de défenses des femmes, Rokia Nacer, a affirmé que la quasi-totalité des cas de fuite du domicile familiale concerne des adolescentes. A cet âge là la fille est très sensible, ambitieuse et ne se rend pas compte des conséquences de ses actes. Rokia Nacer estime, par ailleurs, que l’éclatement de la cellule familiale est parmi les causes qui poussent les femmes à s’enfuir du domicile familial pour se retrouver dans la rue. Une fois dehors, elles deviennent des cibles faciles aux réseaux de prostitution qui leur proposent un toit et de l’argent en contrepartie de vendre leurs corps. « Ce phénomène a pris des proportion alarmante à cause notamment de l’absence de la famille et du mouvement associatif qui ne jouent plus leurs rôles », a-t-elle déclaré. Notant dans ce contexte que le Réseau Wassila a publié récemment un ouvrage intitulé « Le livre noir » qui contient plusieurs histoires dramatiques de filles et de femmes vivant dans la rue après qu’elles aient quitté leurs domiciles familiaux. Enfin, la présidente de l’Observatoire Algérien de la Femme, Echaiaa Djaafri a estimé que la femme et la jeune fille qui ne trouvent pas de la tendresse auprès de sa famille et qui subi la violence de ses proches, est facilement séduite par quelques mots tendres que lui lance un quelconque jeune dans la rue. Ainsi, elles peuvent fuir leurs domiciles sans mesurer les conséquences désastreuses d’un tel acte.
echourouk

_________________
la valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donne pour les autres
avatar
djam09

Messages : 5101
Date d'inscription : 13/06/2010
Age : 92
Localisation : la ou je suis actuellement

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum