Accusé de contrefaçon, Rachid Bouchareb se défend : « c'est mon histoire que je raconte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Accusé de contrefaçon, Rachid Bouchareb se défend : « c'est mon histoire que je raconte

Message par djam09 le Sam 18 Sep - 23:55

Le réalisateur du film "Hors la loi", Rachid Bouchareb, accusé de contrefaçon par deux scénaristes, se défend en indiquant qu'il s'agit de son histoire et de celle de sa famille et qu'il n'a jamais rencontré les plaignants. "C'est en partie mon histoire, celle de mes parents, de leurs amis que je raconte ici. A travers eux, j'ai vécu la guerre, le bidonville. Mes parents étaient en plein dedans. (...) J'ai tous mes souvenirs", déclare-t-il dans un entretien au Journal du Dimanche à paraître samedi.

Rachid Bouchareb se dit également "très agacé par cette accusation". "Je n'ai jamais lu le scénario de ces deux personnes. Je ne les ai jamais rencontrées non plus. Toute la matière qui existe dans Hors-la-loi fait d'abord partie de l'Histoire avec un grand H. Quant à la +petite+ histoire, elle est née au moment de l'écriture d'Indigènes en 2003-2004, premier volet d'une trilogie", explique-t-il. "Franchement, on n'est pas des idiots pour aller plagier le scénario de quelqu'un et se retrouver dans cette situation. C'est complètement dingue", assure-t-il en jugeant que "les grands thèmes (abordés) comme la mort, la vengeance, l'amitié, la fraternité, le combat politique, sont universels".

Farid Afiri et Philippe Roques, auteurs d'un scénario intitulé "Sparring Partners" dénoncent plusieurs similitudes alors qu'ils assurent avoir envoyé leur synopsis à Jean Bréhat, le producteur, en 2006 et 2007. Ils réclament 750.000 euros chacun, ainsi que l'interdiction du film. Joint par l'AFP mercredi, Jean Bréhat se disait tout à fait serein et remarquait que "tous les gros films sont attaqués (...) parce qu'il y a beaucoup d'argent à la clé", tout en s'interrogeant sur cette nouvelle polémique après celle de Cannes, en mai. "Ce sujet dérange-t-il tellement pour qu'il y ait cette accumulation de choses qui tentent de nuire au film ?", s'interroge également Rachid Bouchareb. L'audience se tiendra le 12 octobre au tribunal de Paris.
tsa

_________________
la valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donne pour les autres

djam09

Messages : 5101
Date d'inscription : 13/06/2010
Age : 91
Localisation : la ou je suis actuellement

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum