Le gouvernement durcit la législation sur les banques étrangères et privées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le gouvernement durcit la législation sur les banques étrangères et privées

Message par djam09 le Ven 10 Sep - 10:01

Nouveau durcissement de législation régissant les banques étrangères installées en Algérie et les banques privées à capitaux nationaux. Des dispositions réglementaires viennent d’être introduites dans la loi sur la monnaie et le crédit (LMC). Contenues dans une ordonnance présidentielle rendue publique jeudi 9 septembre, ces dispositions visent notamment à renforcer le contrôle sur les opérations de change et les activités des filiales locales de banques étrangères et les banques privées à capitaux locaux.

Parmi les mesures phares introduites dans la LMC figure notamment l’obligation pour l’Etat
d’être présent dans le capital des banques et établissements financiers à capitaux privés. « L’Etat détient une action spécifique dans le capital des banques et établissements financiers à capitaux
privés en vertu de laquelle il est représenté, sans droit de vote, au sein des organes sociaux», selon l’ordonnance.

La nouvelle LMC oblige aussi les intérêts algériens de détenir la majorité du capital (51%) dans les banques et établissements financiers lancés par des investisseurs étrangers. « Les participations étrangères dans les banques et établissements financiers de droit algérien ne sont autorisées que dans le cadre d’un partenariat dont l’actionnariat national résident représente 51% au moins du capital. Par actionnariat national, il peut être entendu l’addition de plusieurs partenaires », selon le texte.
Les banques à capitaux privés, nationaux ou étrangers, doivent obtenir l’autorisation de l’Etat pour céder des actions à des tiers, selon le texte. Les cessions d’actions doivent être conclues sur le territoire national et l’Etat dispose d’un droit de préemption sur ces cessions, a ajouté la même source. En outre, les responsables des filiales algériennes des banques étrangères doivent avoir obligatoirement le statut de résident en Algérie. Enfin, la Commission bancaire est tenue d’établir annuellement un rapport au Président de la République, sur le contrôle des banques et établissements financiers, selon la nouvelle LMC.
tsa

_________________
la valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donne pour les autres
avatar
djam09

Messages : 5101
Date d'inscription : 13/06/2010
Age : 92
Localisation : la ou je suis actuellement

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum